31 août 2017

Aujourd'hui le territoire de

 

ma ville ressemble à un labyrinthe, Raymond !

Comment ?

C'est pas nouveau ?

Non, mais j'en sors et ça commence à bien faire...

 

Posté par Walrus à 09:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,


30 août 2017

Aujourd'hui les toilettes

 

ne sont plus ce qu'elles étaient du temps (perdu) de Marcel, hein, Raymond ?

Ah, ces bibis emplumés, ces robes à faux-cul, ces jupons à froufrous...

Heureux temps où la brève apparition des lacets d'une bottine sous l'ourlet d'une robe relevait de l'érotisme le plus torride...

 

Posté par Walrus à 09:00 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

29 août 2017

Aujourd'hui un geste qui veut dire

 

Alors, Raymond, tu places le tranchant de la main droite dans le creux de l'aine du même côté, le pouce en l'air donc, et tu imprimes un mouvement de va-et-vient.

Si c'est trop compliqué pour toi, tu donnes un petit coup du bout du doigt sur le contre-poids de l'instrument ci-dessous (un zoegemanneke) :

zoegemanneke

La signification est la même !

 

Posté par Walrus à 09:00 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

28 août 2017

Aujourd'hui succession de bruits

 

Ah ! Toi aussi tu l'as remarqué, Raymond ?

Remarque que ça fait deux ans que c'est le chantier, ici, alors, les bruits...

Comment ?

Tu parlais des bruits qui courent ?

Fallait le dire !

Attends, je jette un œil sur les réseaux...

 

Posté par Walrus à 09:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

27 août 2017

Aujourd'hui ce petit coin de nature

 

Pour une fois, je dois admettre que tu as tout à fait raison, Raymond.

La nature, on ne la trouve plus que dans des petits coins !

Grave...

 

Posté par Walrus à 09:00 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,


26 août 2017

Aujourd'hui demi-vérité

 

autant dire moins que rien, Raymond, parce que déjà la vérité n'existe pas, alors, sa moitié, tu penses...

 

Posté par Walrus à 09:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

25 août 2017

Aujourd'hui essayé de

 

stopper les aboiements du chien, Raymond.

Je lui ai collé un collier qui vibre quand il aboie.

Peine perdue, sauf que maintenant quand ça vibre il se gratte et se secoue pour essayer de se débarrasser du truc.

Je ne sais pas si on peut considérer ça comme une amélioration...

 

Posté par Walrus à 09:00 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

24 août 2017

Aujourd'hui un trou

 

T'en es encore à Zazie et au poinçonneur des Lilas, Raymond ?

Ça fait une paie qu'on ne fait plus de trous dans les tickets de métro, mon pauvre vieux !

Quoi ? C'était une annonce au whist ?

Ben fallait préciser, parce que les trous...

de balle
de mémoire
de la couche d'ozone
de la sécu
des Halles (ouais, il est rebouché)
d'homme
du gruyère (bon, il en a pas... ou des tout petits)
d'air
de chaussette

Ah ben zut, j'ai un trou...

 

Posté par Walrus à 09:00 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

23 août 2017

Aujourd'hui chaussures

 

Contemporain et admirateur de Félix, Raymond ?

 

Bon, lui, il disait "souliers", il était moins snob...

 

Posté par Walrus à 09:00 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

22 août 2017

Aujourd'hui j'évite

 

de sourire en te lisant, Raymond...

Tu te répètes un peu, t'avais déjà fait une tentative le 26 mars !

Bon, c'est vrai qu'elle était un peu plus ciblée, tu te disperses, Raymond,

Tu te disperses !

 

Posté par Walrus à 09:00 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,