Pas toi, Raymond, mais ça va venir !

Pour l'instant, c'était la promenade du chien.

Déjà, la route était verglacée le long du domaine et, après un quart d'heure, j'ai craint que le chien n'ait un peu froid aux pattes dans l'herbe gelée.

(Tout prétexte est bon pour rentrer au chaud, pas vrai ?)